La femme que le Pape François a frappé a échappé de peu à l’écartèlement purificateur.

Un peu avant la traditionnelle crèche de Noël, le 31 décembre dernier, le Pape était allé, comme d’ordinaire, prendre un bain de foule sur la Place Saint-Pierre du Vatican. Cette année, une fidèle “trop pressante” lui a agrippé énergiquement le bras. Dans un geste de colère, le Saint-Père l’a frappé sur la main, avant de repartir faire une allocution sur le thème de la patience et de la maîtrise de soi grâce à la foi.

Une scène surréaliste s’est déroulée sur la Place Saint-Pierre, à Rome, lors de la traditionnelle Crèche de Noël du Vatican. Une fidèle, venue voir le Pape, l’a attrapé par le bras, tout de suite après avoir fait un signe de croix pour remercier le ciel de pouvoir lui parler. Au lieu de garder son catholique calme, le Saint-Père lui a tapoté les mains.

“On en torture pour moins que ça

“Elle a eu énormément de chance, la vieille. Au Moyen-âge, elle aurait eu droit automatiquement au bûcher. Même de nos jours, on en torture pour moins que ça pour blasphème ou sorcellerie. Pas plus tard qu’hier, de jeunes fidèles sont passées sur le barbecue du Vatican, car ces petits cons faisaient apparaître des êtres démoniaques sur les écrans de leurs téléphones portables. Les jeunes nous disaient ‘Nein,nein, das sind Pokemon, Pokemon’. Je ne savais pas qu’ils appelaient le diable Pokemon, en Allemagne”, fait savoir un cadre financier du Vatican, en charge des placements boursiers, accessoirement évêque.

Publicité
Booking.com

Malgré la fin de l’inquisition, qui a causé des dommages corporels et physiques durant des siècles, les punitions sont encore assez spectaculaires dans l’enceinte du Vatican. En plus des sempiternels bûchers et écartèlements, les fidèles peuvent se voir infliger de nombreuses autres châtiments corporels, dignes des séries Netflix, Amazon Prime ou Disney+.

“Beaucoup de chance de ne pas être rousse”

“La fidèle, qui a ardemment tiré par le bras le Pape, a encore sa bride-bavarde. Pour celles et ceux qui sont nuls en histoire de la torture, c’est une sorte de muselière en fer, mais pour les humains. Mais que les gens se rassurent, nous allons la lui ôter, dès qu’elle arrêtera de grommeler. Là, elle est dans les oubliettes du Vatican, mais on lui a donné du pain et de l’eau. Nous sommes sévères, mais justes. L’inquisition et ses traitements atroces, c’est fini. Pour preuve, cette dame a échappé à écartèlement et au bûcher, de peu, certes, mais elle y a échappé. C’est aussi grâce à sa chevelure qu’elle a échappé à ces deux punitions. Elle a beaucoup de chance de ne pas être rousse, sinon, c’était le grill papal direct. Elle n’aura pas besoin d’être purifiée par les cordes ou par le feu, étant donné que nous n’avons pas pu prouver qu’elle est une sorcière, malheureusement. Par contre, nous avons dû l’exhiber aux fidèles. Il fallait la voir attacher au thewe, durant ce qu’on appelle la marche de la honte, destinées aux femmes autoritaires et dominatrices. Nous n’avons pas pu retenir les gens de lui lancer des tomates. Les anciennes traditions sont tenaces. En même temps, nos fidèles ne viennent pas nous voir pour la modernité. Ils aiment ce qui est ancien. Quoi de plus vrai que les traditions anciennes. Mais la dame qui a voulu parler de force au Pape va très bien. Heureusement que nos tomates sont mûres et tendres. Nous les cueillons uniquement lorsqu’elles arrivent à maturité, jamais avant”, explique le responsable du patrimoine immobilier du Vatican, accessoirement Cardinal.

“Le Pape n’est pas une personne violente

Lors de sa sortie du bagne papal, situé au troisième sous-sol de la Place Saint-Pierre, la femme a expliqué sont geste. “Je voulais juste qu’il accomplisse un miracle. J’ai une migraine tenace depuis quelques jours. Je me suis dite que le Pape me guérirait davantage que le docteur de mon village. Je lui redemanderai la semaine prochaine”, indique la dame, tout en m’agrippant par le bras.

Le Pape s’est excusé pour son geste d’énervement. “Le Pape n’est pas une personne violente. Il n’a jamais frappé personne. Même les prêtres reconnus coupables de pédophilie, il ne les a jamais frappés. Cela montre son haut degré de mansuétude”, confie un curé, tout en palpant la musculature d’enfants de chœur pour vérifier s’ils sont en bonne santé spirituelle.

“Voilà où mènent des décennies d’abstinence sexuelle. Le célibat des hommes d’église est un sujet qui doit vraiment être mis sur la table. A la longue, certains de ceux qui s’abstiennent en oublient les relations sociales et même la galanterie”, se désole une sexologue.

 

Crédit-photo : pxhere, cc0.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!