Trump reporte l’élection présidentielle US à 2032 en raison du coronavirus.

Dans un tweet laconique, le président américain Donald Trump a indiqué que l’élection présidentielle américaine sera reportée à 2032 à cause de l’épidémie de covid-19 qui “sévit de manière tragique pour l’économie sur le territoire de la nation des braves”.

Publié le 30.07.2020 à 17h42mn. Mis à jour à 20h18mn.

Alors que les élections présidentielles US étaient prévues pour cette fin d’année 2020, Trump a expliqué qu’il reporte par décret présidentiel la date du vote qui vise à élire la personnalité politique la plus puissante de la planète “après Poutine”, selon un responsable du ministère de la Défense américaine, également chargé de lobbying pour le compte de plusieurs sociétés d’armement lourd pour civils.

Publicité
Booking.com

“Prières géantes à travers le pays”

Ainsi, la date de 2032 est fixée, “mais elle n’est pas définitive. L’élection pourrait avoir lieu en 2036 ou 2040, au lieu du 3 novembre 2020, étant donné la manière, à la fois déplorable et insensée, à laquelle la crise du coronavirus est mal gérée par le service du ‘Département des risques épidémiques’ qui a été démantelé par Trump tout juste après sa victoire”, prévient un chargé de mission du service “Gestion de crise immobilière” de la Maison Blanche, ancien collaborateur du beau-frère de Donald Trump.

“Encore un coup de ces socialistes de démocrates. Ils veulent que la population porte des masques de protection contre le coronavirus. Et pourquoi pas des soins gratuits aux populations pauvres, pendant que nous y sommes ?  Les USA ne doivent pas avoir peur de ce satané virus. Je suis certain que si nous organisons des prières géantes à travers le pays, ce covid serait foudroyé, comme notre parti Républicain foudroie une avancée sociale lorsque nous avons la majorité au Sénat”, philosophe l’un des rares Républicains à encore soutenir l’imprévisible Donald Trump.

“Ce que diront les historiens sur Donald Trump dans 300 ou 400 ans…”

Du côté des Démocrates américains, c’est la consternation mêlée à une crise d’angoisse politique inédite dans l’histoire des USA. “On n’en peut plus de cet inconscient (Donald Trump, ndlr). Les scientifiques qui ont été embauchés à la Maison Blanche ne tiennent pas plus de 3 heures en moyenne. Ils deviennent littéralement fous, car Trump n’arrive pas à comprendre ce qui est logique et ce qui ne l’est pas. Ils ont engagé des enseignants du primaire, et même de maternelle, mais rien : Trump ne pige rien de rien ni à la science, ni à rien du tout soit dit en passant. Pour preuve, il a dit qu’il y avait un risque de fraude durant les élections sans avancer le moindre argument solide. Je serais curieux de savoir ce que diront les historiens sur Donald Trump dans 300 ou 400 ans. Je suis conscient que les emplois sont important. Mais si la santé de la population l’est aussi”, souligne, avec sagesse et cohérence, un élu Démocrate, Docteur en médecine.

 

Crédit-photo : pxhere, cc0.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!