Le 1er vol habité de SpaceX sponsorisé par “Jacquie et Michel” et Pornhub.

Le 27 mai prochain, la fusée SpaceX décollera pour rejoindre l’himalayenne ISS, la célèbre Station spatiale internationale. Cette aventure sera le premier vol habité réalisé par des américains depuis 2011. Plus que l’exploit aérospatial, c’est le volet sponsoring qui affole le monde du marketing. Analyse.

Après une âpre sélection, la mythique NASA a choisi les astronautes qui s’envoleront pour rejoindre l’ISS, le 27 mai prochain. Financé par l’agence américaine, Boeing et la société du truculent Elon Musk, SpaceX est le premier vol habité privé d’une longue série.

“Elon voulait la nommer SpaceX-26 B∑ 9ψ 50∞-T∅ φλ”

“Elon a voulu choisir le nom de notre société, mais nous l’en avons empêché. Ce mec est un génie en termes d’innovation, mais pour ce qui est des noms, il y va un peu fort. Pareil pour les prénoms. Mais je respecte ses choix. Lors de la première réunion, Elon voulait la nommer SpaceX26 B∑ 9ψ 50∞-T∅ φλ, au tout début. On ne l’a pas rappelé pour les réunions suivantes lors de la phase de sélection. Nous avons opté pour SpaceX, histoire de ne pas le froisser. C’est quand même lui qui a les meilleures idées en termes d’innovation. En plus, SpaceX, ça fait moderne et original, mais pas trop. Juste ce qu’il faut”, confie un chargé de mission.

Publicité
Booking.com

“C’est la France qui a inventé le French kiss”

C’est justement ce côté original qui a poussé de nombreux sites internet liés à la découverte à soumissionner pour le marché du sponsoring de ce vol habité made in USA. “On ne pouvait pas rater cette occasion. Dès que nous avions vu la lettre X, nos hormones ont fait tilt. En termes d’image, il n’y a pas mieux que le 7ème ciel. Ça fait rêver les gens, de tous âges, dès leur puberté”, analyse un community manager de Pornhub.

Même son de cloche chez les légendaires Jacquie et Michel, les trublions de la culture tricolore. “Sky is the limit. Il n’y a pas de frontières pour promouvoir le romantisme à la française. Nous nous en étions rendus compte lors de la French Tech, au CES de Las Vegas. Il y avait foule dans notre stand. D’où l’idée de sponsoriser cette série de vols SpaceX. Je ne veux pas être prétentieux, mais je me demande si ce n’est pas notre stand qui les a inspirés. Le X à la fin de Space, ce n’est pas un pur hasard. Je ne blague pas. C’est la France qui a inventé le French kiss, quand même”, rappelle Michel, tout en choisissant le modèle de combinaisons spatiales facilement dézipables par les recrues de sa marque qui participeront à la mission spatiale.

“Ça nous change des conneries de souris et de hamsters”

En plus de la délégation officielle d’astronautes agréés NASA, le vol habité sera composé d’acteurs et d’actrices de films olé-olé, sélectionnés par les sites web éducatifs “Pornhub” et “Jacquie et Michel”. Les ingénieurs américains ont conçu des pièces dédiées pour mener à bien les tournages liés aux recherches relatives au fonctionnement du corps humain en apesanteur. “Ça nous change des conneries de souris et de hamsters qu’il fallait regarder courir pendant des heures. Lors des essais, j’ai fait des seflies avec des stars de films pour adultes. Mes potes de fac qui travaillent dans la Silicon Valley sont verts de jalousie. Pour une fois, ils ont arrêté de frimer”, se réjouit un ingénieur de la NASA.

“Zboub lancé à 28.000 km/h”

“Les spationautes traditionnels sont endurants et performants, mais celles et ceux désignés par Pornhub et ‘Jacquie et Michel’ le sont davantage, sans manquer de respect aux astronautes de la NASA. C’est qu’il en faut de l’énergie, tout en restant souple, pour forniquer sans apesanteur. Dans l’espace, la circulation sanguine tourne au ralenti. Au bout de 2 mois, le sang circule même à l’envers. Déjà, sur terre ferme, 99% du commun des mortels ne tiennent pas plus de 20 minutes lors des tournages. Alors imagine des scènes de boules filmées dans l’espace. Dans l’ISS, c’est qu’il en faut de la vitalité pour irriguer ton zboub lancé à 28.000 km/h, à plus de 350 kilomètres d’altitude, de surcroît. En plus, les astronautes traditionnels, tout ce qui les fait marrer dans l’espace, c’est de faire planer l’eau et la bouffe avant de les ingurgiter. Par contre, les actrices et les acteurs de films X, ce sont d’autres jets de liquides qui les amusent, si vous voyez ce que je veux dire, le reporter de lepigramme.fr (sourire malicieux)”, analyse un éminent sexologue.

 

Crédit-photo : pxhere, cc0.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!