La Chine demande de “restituer dans les ambassades ou les consulats” les ouïghours cachés dans les emballages de produits Made in China.

Faisant face aux critiques, certes discrètes mais émises dans des communiqués d’une ou deux phrases, des états occidentaux sur le sort qui est réservé à la communauté ouïghour, les autorités chinoises ont lancé un appel pour “apaiser la situation” selon un émissaire de Pékin.

Face à la répression que subissent les ouïghours au pays de Mao, le Parti communiste chinois reste à la fois détaché et contradictoire. “La vidéo qui circule sur vos capitalistes réseaux sociaux n’a pas été agréée par le comité central à Pékin. Donc, de ce fait, nous avons pour ordre de dire que nous ne sommes pas au courant du génocide que vivent les ouïghours. Je ne peux rien ajouter sinon je vais finir en camp de travail à fabriquer des survêtements, des chemises ou des polos dans la région du Xinjiang. J’aime les marques de luxe et de sport, mais uniquement quand je les porte”, prévient un dignitaire communiste chinois, à la tête d’une multinationale dont les actions sont cotées dans les plus grandes places boursières de la planète.

“La presse est y libre et indépendante”

Pékin est accusé d’avoir interné dans des camps secrets et stérilisé la communauté musulmane ouïghour depuis plusieurs années. “Entre un et deux millions de ouïghours sont concernés”, explique un journaliste.

Publicité
Booking.com

Mais tous ne sont pas du même avis. “La Chine est connue mondialement pour son respect inconditionnel des droits de l’Homme. Le Parti communiste chinois ne ferait de mal à une mouche. En Chine, la liberté d’expression existe. La presse y est libre et indépendante. L’être humain est respecté et il est placé au centre de toutes les attentions”, tient à faire savoir l’ambassadeur de l’un des 46 pays ayant signé la déclaration de soutien à la Chine à l’ONU.

“Les ingrats !”

Pour ne pas créer de remous supplémentaires, les officiels chinois ont demandé aux acheteurs de produits Made in China de “restituer dans les plus brefs délais”, les ouïghours qui se sont cachés dans les emballages importés de Chine. “Vous, les capitalistes, vous êtes connus pour votre honnêteté. Aussi, nos ambassades et nos consulats pourront réceptionner les satanés et déloyaux ouïghours qui ont fui de manière lâche notre compatissante patrie, si juste et tellement humaine. Nous leur donnons un travail bénévole chez des sous-traitants de très grandes marques internationales qui boostera leurs CV, nous les logeons gratuitement dans des camps, nous leur lavons leur linge, et accessoirement leurs cerveaux, pour leur rendre service, et c’est comme ça qu’ils nous remercient ? Les ingrats !”, se désole un membre du gouvernement chinois. Un cadre du parti confie : “Notre politique sociale fait l’objet de critiques infondées. C’était pareil quand nous étions la cible de remontrances de l’Occident en 1989. Pourtant, nos étudiants avaient adoré le défilé géant de chars militaires de la Place Tien An Men le 4 juin. Je trouve étonnant que vous, les occidentaux, vous doutiez tout le temps de notre parole quand nous jurons que nous ne sommes pas au courant du sort des ouïghours. Notre respect pour les droits de l’Homme a été reconnu par de nombreux pays démocratiques, dont la Corée du Nord et l’Arabie saoudite, sacré nom d’un tibétain.”

“Encore vivants et sans anesthésie”

La communauté ouïghour, bien que déjà épuisée physiquement et moralement, est dépitée. “Ce n’est pas parce que des tarés extrémistes avaient commis un attentat en 2014 qu’il faut mettre tous les ouïghours dans le même panier. Là, en l’occurrence, c’est dans le même camp d’internement. Le gouvernement chinois prend ce terrible attentat comme prétexte pour nous supprimer. J’y suis pour rien, moi, fait savoir un ouïghour qui a réussi à fuir, avec sa femme et ses 2 enfants, dans l’emballage d’un frigo importé de Chine. J’aime mon pays, mais j’ai été quasi contraint de partir. Le parti prélève les organes de ouïghours encore vivants et sans anesthésie. Le chef du comité central a voulu me prendre mon deuxième rein. Une semaine seulement après m’avoir pris le premier. Je ne pouvais pas dire oui, c’est humain, non ?”

“1.500 euros par adulte et 800 par enfant capturé…”

De plus en plus de clients, ayant commandé des produits importés de Chine, ont trouvé des ouïghours apeurés cachés dans les emballages produits. “Malgré l’appel de le raccompagner au consulat le plus proche : c’est hors de question”, prévient l’heureux propriétaire d’un buffet commandé en Chine. Même conclusion chez une retraitée qui a commandé et reçu une piscine en PVC hors-sol. Elle indique : “Même avec le bon d’achat qu’ils offrent d’une valeur de 1.500 euros par adulte et 800 par enfant capturé et déposé au consulat : je ne vais pas déposer une famille avec 3 enfants à leur ambassade. Si ça se trouve, le gouvernement chinois leur fera copier 500 fois ‘Je ne dois pas m’évader’.”

 

Crédit-photo : pxhere, cc0.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!