Déconfinement : le Conseil scientifique motive sa préconisation de reporter à septembre prochain la rentrée scolaire.

Alors que la rentrée scolaire d’après-confinement se profile, l’éminent et sage Conseil scientifique a expliqué la raison qui l’a poussé à vouloir reporter l’ouverture des classes à septembre prochain.

Entre deux notes envoyées au gouvernement, qui iront “sûrement et directement à la corbeille sans être lues en totalité”, selon l’un des membres du savant Conseil scientifique, qui a un modeste QI de 160.

“Pas encore les moyens des universités américaines”

“Les gens ne le savent pas, car ils sont trop cons, mais le QI moyen des membres du Conseil scientifique est de 190. Tu vois le mec qui a de la vapeur qui sort par ses oreilles, c’est le gars au QI de 160. Il est très fort, mais on l’appelle le crétin, histoire de le charrier. Nous, on rigole en lui disant ça. N’empêche, mais ça l’a titillé. L’intelligence, c’est bien, mais la confiance en soi, c’est bien plus important. Là, il apprend l’Encyclopédie Universalis dans 20 langues différentes. Il veut qu’on l’interroge dans une semaine. Il a dit qu’il aura fini d’ici-là et il répète à tue-tête qu’il n’est pas le plus con de nous. Si tu t’approches de lui, tu pourras voir des étincelles dans ses yeux. Tu m’étonnes, ses neurones sont à pleine puissante, ça fait des flashs, pour de vrai. Mais ne t’approche pas trop, il est concentré là, il est ronchon. Il n’est pas méchant du tout, mais tu risques de recevoir un tome d’encyclopédie sur la tronche si tu le déconcentres. Un génie, il ne faut jamais douter de son QI, c’est un conseil. Comment ? Oui, on a encore la version papier de l’Universalis. Il faut savoir qu’on ne nous donne pas les moyens qu’il faudrait. On travaille encore avec des Minitel. Nous, on n’a pas encore les moyens des universités américaines”, philosophe une avisée membre du Conseil scientifique, du haut de ses 220 de quotient intellectuel.

Publicité
Booking.com

“Préférable de reporter la rentrée scolaire”

Face au déconfinement imprévu et à la subite ouverture des écoles, des collèges et des lycées, le Conseil scientifique a fait part de sa désapprobation. « Ces petits morveux du primaire ne pourront pas apprendre le théorème de Torelli global pour les hypersurfaces cubiques de dimension 4 en un mois. Il serait préférable de reporter la rentrée scolaire à septembre », selon l’érudit Conseil scientifique.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lepigramme.fr