Rentrée du 22 juin : un bonus de 5 points au Bac pour tous les écoliers et élèves présents jusqu’à la fin de l’année scolaire.

La tant redoutée rentrée obligatoire aura lieu le lundi 22 juin prochain. Pour motiver les parents, le ministère de l’Éducation nationale, avec l’accord du ministère du Travail et de la compétitivité, a décidé d’octroyer 5 points en plus au baccalauréat de tous les écoliers et les élèves, de la maternelle à la terminale.

Afin d’augmenter le PIB du pays, et accessoirement de permettre la transmission de savoir aux enfants lors des deux semaines d’école restantes, la rentrée sera obligatoire le 22 juin prochain, tous âges confondus. Ainsi, les crèches, les écoles primaires, les collèges et les lycées ouvriront grandes leurs portes à tous les écoliers et élèves. “Je fais comment dans la cour avec les maternelles ?”, demande une Atsem, tout en inspirant et expirant lentement pour autoréguler sa tension artérielle. “Et moi ?, surenchérit un professeur des écoles. Les maternelles, tu leur dis que le Père Noël ne sera pas content s’ils ne sont pas sages, et ils ne mouftent plus. Alors que les primaires, tintin ! Rien ne leur fait peur à ces petits cons. Donc, j’aimerais bien que notre cher ministre me dise comment je maîtrise mes fous furieux (écoliers, ndlr)”.

Même son de cloche dans les collèges et les lycées. Selon les professeurs, le protocole sanitaire ne servira à rien. “Les ados, ça n’écoute même pas leurs parents qui leur filent leur argent de poche. Alors, nous ? Nous ne ferons pas le poids”, se désole un professeur de collège.

Publicité
Booking.com

“Notre dernier joker”

Une partie des parents est également dans le flou. Interrogée, une mère de famille se demande comment elle arrivera à réveiller son fils, qui est en seconde, à 7 heures du matin, comme avant-confinement.

Pour répondre concrètement à toutes ces questions, le gouvernement a décidé de donner 5 points en plus à leur moyenne générale de leur futur diplôme du baccalauréat, à tous les écoliers et élèves qui reprendront le chemin de l’école le 22 juin prochain. “Nous avons bien tenté de donner une énième prime aux parents. Le seul petit problème, c’est que la CAF ne répond plus à nos appels téléphoniques, confie un fonctionnaire en charge du budget. Ils ne veulent pas non plus nous ouvrir quand nous nous rendons au siège de la Caisse d’allocations familiales. Normal, leurs caisses sont presque à sec. C’est compréhensible, leur réaction de confinement. Ces cinq points, c’est notre dernier joker”.

“Un malus de 5 points au bac”

Inversement, les touts petits de crèches ou de maternelle, les écoliers du primaire, et les élèves du collège ou du lycée qui manqueront au moins un jour d’école, auront un malus de 5 points au bac. “Selon mes estimations, mon crétin de gosse qui est en seconde aura tout juste 10 de moyenne. D’autant, je comptais le faire rester à la maison, à cause de la maladie de Yamaha ou Honda (maladie de Kawasaki, ndlr), mais là, ça change tout, avec leur malus incitatif et préventif”, analyse un père de famille, faisant partie des groupes à risque au Coronavirus, en raison de son surpoids, de son diabète, de son hypertension et de ses deux paquets de cigarettes consommés quotidiennement.

 

Crédit-photo : pxhere, cc0.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!