Refus de la 5G à Bordeaux : “La 5G ne fait pas tourner le vin, ni le bouchonne, bande d’ignares”, selon l’Association des opérateurs.

La charmante et millésimée ville de Bordeaux refuse les antennes 5G dans son territoire. Son nouveau maire écologiste l’avait explicitement annoncé lors de sa campagne électorale. “Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, certes, mais nous, les écologistes, les sauveurs de l’Humanité, nous n’avons qu’une parole. Quand nous annonçons quelque chose : nous le faisons, sans retour possible en arrière. Notre langue : nous ne la faisons pas tourner 7 fois, sinon on passera pour des brêles non-bio”, prévient un sympathique élu municipal, avant de me sermonner sur les dégâts de la voiture non-électrique.

“La 5G ne dégrade pas la qualité des vins”

Du côté des opérateurs, c’est la déprime. Ils espèrent un retournement de situation “proche du miracle”, selon un ingénieur, qui puisse permettre d’installer les antennes 5G. “La réaction de la mairie de Bordeaux est humaine. C’est la cité du pinard. On ne rigole pas avec le pinard. Ils ont peur que le vin s’oxyde ou qu’il bouchonne, c’est normal de s’inquiéter sur le sujet. Nous avons les résultats de près de 25 études qui montrent toutes que la 5G ne dégrade pas la qualité des vins, millésimés ou non”, explique un spécialiste en ondes électromagnétiques.

Publicité
Booking.com

“Plutôt boire du vin en canette…”

Les bordelaises et les bordelais sont partagés. D’un côté il y a celles et ceux qui veulent une hausse des débits internet, “malgré les effets secondaires, car c’est la vie après tout”, selon un apprenti-sommelier. Il confie : “A certains endroits de la ville, avec mes potes, on est obligés d’utiliser la 4G à tour de rôle pour avoir internet. Par contre, avec la 5G, le nombre de connexions est bien plus grand qu’avec la 4G”. De l’autre : les fervents opposants à la 5G. “Mes crétins de gosses ne décolleront pas leurs mirettes de leurs écrans avec cette 5G de mes deux. Déjà qu’ils ne le faisaient pas avec la 3G et la 4G. Mais là, les vitesses de téléchargement seront décuplées. Je ne parle même pas de la qualité des images en très haute définition. Mais je n’en veux pas. Plutôt boire du vin en canette que cette 5G”, menace un affable père de famille, faisant partie de la classe moyenne de Bordeaux dans son modeste duplex.

 

Crédit-photo : rawpixel.com – pxhere, cc0.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!