Les réacteurs des A380 d’Air France-KLM transformés en respirateurs artificiels ultra-puissants.

Un mal pour un bien. Après 11 ans de bons et aériens services, le mastodonte A380 ne volera plus sous l’étendard d’Air France-KLM. Mais tout n’est pas perdu pour la fierté technologique française. Ses puissants réacteurs seront transformés en respirateurs pour aider des milliers de patients, de manière simultanée, à respirer convenablement, lorsqu’ils seront en réanimation dans les hôpitaux du pays.

L’annonce de la légendaire compagnie aérienne Air France d’arrêter définitivement l’exploitation du géant d’Airbus, l’A380, est tombé comme un coup de massue, semblable à la découverte d’un nouveau foyer épidémique de Coronavirus. Bien que prévue dès juillet dernier, la décision de stopper les vols de l’A380 a été motivée par les conséquences issues de la redoutable pandémie de Coronavirus. “Moi, je n’ai qu’une berline et ce foutu Covid-19 de mes deux a fait chuter mon chiffre d’affaire. Alors imagine si je conduisais un avion gros comme l’Opéra Garnier“, analyse un chauffeur indépendant.

“Même travail que 3.000 respirateurs…”

Voulant faire une bonne action sanitaire, les dirigeants d’Air France-KLM ont donné à leurs ingénieux ingénieurs aéronautiques la consigne de transformer les réacteurs des bijoux technologiques A380 en respirateurs artificiels. “Un seul de nos respirateurs dotés de réacteurs de notre gros et beau bébé (A380, ndlr) fera le même travail que 3.000 respirateurs traditionnels. Quatre réacteurs par avion, et des A380, il y en a 10 au total, avec celui déjà commandé qui est en cours de fabrication : ça fait 40 réacteurs, donc 120.000 patients qui pourront être intubés d’une seule traite, uniquement grâce à nous, se félicite un ingénieur, tout en transformant mon smartphone en aérosol-doseur contre mon asthme. Voilà, j’ai fini. Tiens, c’est cadeau. Normalement, cette invention dont je viens d’avoir l’idée, ça doit se facturer 2.000 euros, minimum. Mais comme c’est un prototype, donc tu n’auras rien à régler. Comme les gens ont davantage tendance à oublier leur inhalateur contre l’asthme que leur smartphone, donc tu pourras travailler tranquillement, le reporter de lepigramme.fr“.

Publicité
Booking.com

“Une aubaine pour nous tous”

Le personnel soignant est aux anges. Ils ne s’attendaient pas à un tel miracle technologique. “Nos respirateurs actuels sont à bout de souffle. C’est qu’ils en ont ventilé durant cette put*** d’épidémie de Coronavirus. Les réacteurs de l’A380 ne seront pas de trop. C’est une aubaine pour nous tous”, se réjouit un infirmier hospitalier qui a pu dormir 4 heures d’affilée, pour la première fois depuis plus de deux mois, en raison de la petite baisse du nombre de personnes intubées.

 

Crédit-photo : pxhere, cc0.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!