PSG – Ligue des Champions : le DRH du club parisien menace de licencier tous les joueurs s’ils ne remportent pas le tant convoité trophée.

Après s’est tu durant de très longues années, le DRH du PSG a décidé de mettre son grain de sel dans la course au tant convoité titre européen. Il a convoqué l’ensemble des joueurs de la capitale. Explications.

Malgré une masse salariale digne d’un groupe côté à Wall Street ou d’une licorne de la Silicon Valley, le Paris Saint-Germain n’a toujours pas atteint son principal objectif sportif. “Sportif, sportif, j’aurais plutôt dit financier. Avec tout ce qu’à dépensé ce club en recrutements, on aurait pu combler le déficit de la sécurité sociale, de l’éducation nationale et du patrimoine historique. Stéphane Bern serait tout sourire en ce moment”, analyse le contrôleur de gestion d’une PME.

“Neymar ou pas Neymar, je m’en bats les couill** !”

Toujours pas de Ligue des Champions pour le club de la ville lumière, au grand désarroi de ses fans du monde entier. Face à ce camouflet, digne d’un mauvais placement financier, le Directeur des Ressources humaines du Paris Saint-Germain a décidé d’apporter son active contribution. “La direction et le coach m’ont ordonné de ne pas me mêler des affaires sportives, mais j’m’en fous ! Neymar ou pas Neymar, je m’en bats les couill** ! Mbappé ou pas Mbappé, je m’en bats les couill** ! J’ai été engagé pour que tout aille comme sur des roulettes, donc je prends les mesures adéquates. C’est écrit noir sur blanc dans mon contrat de travail, en plus. La gestion des Ressources humaines, c’est moi ! Certes, traditionnellement, cela ne rentre pas dans les prérogatives des DRH des clubs de foot de convoquer les joueurs pour leur mettre une put*** de soufflante et leur gueuler dessus, car ils n’atteignent pas les objectifs, mais à un moment, y’en a marre ! En plus, j’en peux plus de passer pour un con devant les DRH de Liverpool, du Real, du Barça, de l’AC Milan, de la Juventus, du Bayern ou de l’Ajax durant les congrès internationaux des Ressources humaines. Même le DRH de l’OM se fout de ma gueule, à chaque fois que je le croise. Il a gagné la Ligue des Champions, lui. Bon, il y a très longtemps, mais il l’a fait. Il faut me comprendre ! J’ai débuté comme comptable dans une laiterie. Je peux t’assurer que mon ancien patron virait des employés pour moins que ça. Une palette de yaourts produite en moins, à la fin de la journée, et c’était le solde de tous comptes, direction Pôle Emploi, pour tous les ouvriers de la production. Je ferai la même chose. Ce n’est pas parce que les footballeurs ont des millions de followers sur les réseaux sociaux, qu’ils roulent en gros bolides hors de prix et qu’ils font les unes des magazines people, qu’ils n’auraient pas droit avec un rendez-vous auprès d’un conseiller Pôle Emploi. Donc, pas de victoires en Ligue des champions ce soir, et ça sera un avertissement. Élimination de la Champions League : c’est direct la porte. Et puis, lors de ma formation, on nous avait appris que lorsque les objectifs n’étaient pas atteint, c’est convocation directe dans le bureau du DRH, point barre. Moi, j’applique la fiche métier de ma profession. Les gens pensent que nous, les DRH, ne faisons qu’imprimer les fiches de paie et commander des activités de Team bulduing à la con, comme des balades en avion de chasse ou des séances de strip-tease aux joueurs, mais non”, fait savoir le DRH du club.

Publicité
Booking.com

“Remplir la gigantesque salle des trophées

“A un moment, ça devait arriver. On avait beau enjoliver les choses, nous les équipes marketing, ça nous pendait au nez. En tout cas, je leur souhaite bon courage aux joueurs, c’est tout ce que je peux faire pour eux. Car je peux t’assurer que les Ressources humaines, ça rigole pas, mais alors, pas du tout. Dans toutes les boîtes, les salariés ont une peur bleue des DRH. Ils craignent les DRH davantage que la femme du patron, c’est dire ! Avec eux, c’est 1+1=2. Les DRH, c’est comme le service Qualité, mais en deux fois plus rigoureux. Une baisse de rendement et t’as le droit à l’engueulade. Ils n’en ont rien à foutre de nos graphiques montrant le capital sympathie auprès des fans, valides ou non. Eux, ils ne regardent que les résultats en termes de trophées. Nous, au marketing, on organise des visites dans les hôpitaux, mais c’est clair que ce n’est pas ça qui va nous remplir la gigantesque salle des trophées, avec tout le respect que j’ai pour les gens malades”, prévient le responsable des batteries de téléphone des joueurs du PSG, tout en vérifiant les niveaux de charge des smartphones des stars du club.

“La porte et sans préavis”

Face à cet ultimatum, inédit dans la longue histoire du football, les joueurs sont à la fois surpris et désemparés. “Où est mon agent ? Où est mon agent ? Vite ! Mon agent ! Il est où ce con ? Encore en train de frimer devant les autres agents en disant combien il a touché de commissions cette année ! Il est où, ce connard ?“, hurle un joueur parisien. “Si c’est comme ça, je me casse en Angleterre ! Là-bas, ils s’en foutent du résultat. Ils veulent les joueurs les plus chers, c’est tout”, surenchérit un autre.Vai te foder, toi et ton interview pour lepigramme.fr. Tu ne vois pas que j’ai d’autres problèmes ? On ne me vire pas moi ! Jamais ! Je pars uniquement quand je le décide !“, assure un onéreux joueur du PSG.Dies ist nicht möglich ! Je ne peux pas partir maintenant ! Tu sais le temps que ça m’a pris pour apprendre le français ?, assure un milieu de terrain de la capitale.Vete a la mierda ! J’ai pas que ça à foutre, à répondre à tes putanas de questions à la con. Ca se voit que c’est pas toi qui risques de pointer au Pôle Emploi espagnol !“, indique un joueur. Habitués, depuis leur plus jeune page, à écouter les remontrances du coach ou du directeur sportif, ils devront affronter une expérience inédite, sur le plan sportif, mais surtout émotionnel. “J’ai un cousin qui m’a dit que ça ne rigole pas dans les bureaux des DRH. C’est vrai ? Il est salarié dans un magasin d’électro-ménager. C’est pas la même chose dans les clubs de foot, j’espère ? Dis-moi, le reporter de lepigramme.fr : t’as déjà été convoqué chez un DRH, toi ? A ce qu’il paraît, ils hurlent très fort les DRH“, me demande un joueur du PSG.

A la surprise générale, tous les coachs de Ligue 1, mais aussi de Ligue 2, sont ravis de l’initiative du DRH du Paris Saint-Germain. Ils comptent faire de même pour contraindre leurs joueurs à “se bouger leur put*** de cul, sinon, c’est la porte et sans préavis”, selon un entraîneur d’un club de Ligue 1.

“Comment veux-tu qu’ils t’écoutent ?”

“Ces petits cons (joueurs professionnels, ndlr) ne font même plus attention à ce qu’on dit, nous, les coachs. Quand tu t’entends répondre “Je gagne 10.000 fois plus que toi, alors va voir là-bas si j’y suis” à chaque fois que je leur demande de presser l’adversaire, de courir, d’attaquer le ballon et de marquer, à un moment, je lâche prise. Ces crétins (joueurs professionnels, ndlr) sont trop payés, je l’ai toujours dit. Résultat, ils deviennent des gosses pourris gâtés, je l’ai toujours dit, aussi. Mais on ne peut rien y faire, sinon ils se barrent dans le championnat anglais. Là-bas, même en 4ème division, ils gagnent davantage qu’en Ligue 1. Comment veux-tu qu’ils t’écoutent ?, ces petits connards (joueurs professionnels, ndlr) ?“, philosophe le coach d’un club de l’élite de Ligue 1-Conforama, payez en 4 fois sans frais, avec livraison ou location de la camionnette offerte pour tout achat de 500 euros minimum, satisfait ou remboursé, et -50% sur les canapés.

 

Crédit-photo : pxhere, cc0.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!