Prime – Coronavirus : 1.500 euros accordés aux médecins pour chaque patient testé positif ligoté.

Estimées en “totale conformité avec le Serment d’Hippocrate”, les primes des médecins généralistes, qui leur seront données en échange du fichage de patients atteints du Coronavirus ou de leurs proches, font réagir. Explications.

Les médecins bénéficieront de primes allant de 2 à 1.500 euros en échange d’informations sur leurs patients contaminés par l’effroyable Coronavirus. “9 ans d’études pour, au final, gagner 25 put*** de petits euros par consultation (long soupir). Vous trouvez ça juste, vous ?. Une pute gagne deux fois plus que nous rien qu’en faisant une petite pipe, avec tout le respect que j’ai pour les travailleuses du sexe. C’est pas facile pour elles, je le concède. Mais nous aussi, on palpe des trucs anatomiques. Pourquoi on gagne moins qu’elles ? J’aurais dû faire plombier ou serrurier. Ces enflures, ils facturent comme pas possible pour un simple mouvement de clé de 12 ou de radiographie pour ouvrir une porte. Pendant mes études, je ne suis pas sorti en boîte une seule fois. Même pendant les grandes vacances, je révisais. Je ne fais pas ce métier pour l’argent. Mais il faudrait dire aux gens qui décident des tarifs des consultations que c’est pas parce qu’on est médecin par vocation qu’on doit crever la dalle, après avoir payé toutes nos charges”, vocifère, avec une grogne dissimulée, un médecin généraliste.

Pour permettre une traçabilité des patients contaminés du Covid-19, les médecins généralistes pourront facturer un supplément, en plus de leurs minuscules honoraires.

Publicité
Booking.com

Ces “mesures tarifaires spécifiques” sont de :

  • 55 euros pour la consultation de patients atteints de Coronavirus.
  • 2 euros pour les nom, prénom et date de naissance de patients contaminés.
  • 4 euros par nom et numéro de sécurité sociale de chaque contact de personnes testées positives au Covid-19.

En plus de ces primes, les médecins généralistes recevront 1.500 euros pour la “capture” de patients atteints du Coronavirus qui tenteraient de partir précipitamment des cabinets.

“Nous n’avons pas le choix si nous voulons éviter une seconde vague. En plus, chaque travail mérite salaire. Les médecins en bavent assez comme ça, c’est pas facile pour eux, surtout en ce moment. S’il n’y a pas une belle carotte pécuniaire, ils ne prendront pas de risques pour courser et ligoter des personnes fiévreuses et tousseuses, indique le chargé de statistiques de quintes de toux virales du ministère de la Santé et des Solidarités. Bizarrement, les diaporamas que je réalise chaque jour ne sont jamais diffusés sur les chaînes info. Il n’y en a que pour les données sur les personnes sous respirateur et les personnes guéries. C’est important aussi, les stats sur les toux provoquées par cette saloperie de Coronavirus.”

“(…) Le Dr Hippocrate aurait été pour”

Les médecins généralistes sont majoritairement satisfaits de cette mesure. “Notre métier est enfin reconnu par le gouvernement. Vous voyez que nous ne faisons pas qu’administrer du paracétamol et des arrêts de travail à nos patients. Même sans ces 1.500 euros, je l’aurais fait. Ligoter un patient, je ne sais pas si le Dr Hippocrate aurait été pour. Mais j’ai toujours rêvé de participer à un tournoi de rodéo de cow-boys. Là, c’est plus grand comme tournoi et surtout, c’est utile pour sauver des vies”, analyse un médecin.

 

Crédit-photo : pxhere, cc0.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!