Tous les partis politiques ordonnent à leurs élus de directement se masturber en cas d’excitation sexuelle, sans contact aucun avec l’extérieur.

Suite à l’affaire de la vidéo de Benjamin Griveaux, tous les partis politiques, de droite comme de gauche, ont pris les mesures nécessaires pour éviter tout scandale médiatique, et surtout médiatisé. Explications.

L’affaire de la vidéo de l’ancien candidat à la mairie de Paris secoue le paisible monde de la politique. Dans une scène filmée, Benjamin Griveaux avait envoyé à une femme la preuve de son excitation. La scène, datant de 2018, au tout début de sa campagne électorale, a dérouté les membres de LaREM, et excité une horde d’électrices et d’électeurs. “Les zizis de gens connus, je trouve ça plus attirant que les zizis de gens pas connus. Je ne connais pas ce monsieur personnellement, mais sa vidéo vaut le détour”, confie une parisienne de 95 ans. Tout en trouvant dommage qu’il n’y ait pas encore eu internet et les réseaux sociaux durant les années 60, 70 et 80, car cela aurait “fait rentrer les images de bites des personnalités politiques dans les mœurs électorales.”

Vidéo, bite, érection, réseaux sociaux, scandale, démission

“Il a envoyé une vidéo de son zizi. Il faut dire les choses comme on les voit. Je comprends que tu veuilles donner un style à ton article, mais soit direct, sinon les gens ne comprendront pas. Benji a envoyé une photo de sa bite à une nana, qui n’était pas sa femme, soit dit en passant, mais c’est son problème à lui, qu’il se démerde. J’ai de la peine pour elle, soit dit en passant. Bref, la vidéo s’est retrouvée entre les mains d’un artiste et il l’a envoyé à un site internet qui s’est spécialisé dans les scandales des politiques. De fil en aiguille, la vidéo a fait le tour du web. Résultat, Benjamin s’est retiré de la course pour le poste de maire de Paname. T’as vu ? J’ai résumé ce que t’allais dire en 800 mots. Vidéo, bite, érection, réseaux sociaux, scandale, démission. Me dit pas merci”, me précise un sympathique Professeur en Sciences politiques d’une éminente université parisienne.

Publicité
Booking.com

“Les français adorent les mâles alpha”

“Il n’aurait jamais dû démissionner. Avec une vidéo pareille, il remontait à la première place en moins d’une semaine. Griveaux ne devait pas quitter la course. Paris n’est pas la ville de l’amour et du désir pour rien. Si tous les politiques qui ont des casseroles devaient partir, il n’y aurait plus grand monde. Ça fait la une de tous les médias, qu’il en profite. En plus, son image s’est améliorée. Avec sa vidéo, Benjamin passe de tête de premier de la classe à étalon fougueux et vigoureux. Les français adorent les mâles alpha. Il aurait dû continuer sa campagne”, recommande le chef-sondeur d’un prestigieux cabinet de sondage.

“J’ai eu des remords rien qu’en écoutant les discours à Benjamin”

Face au séisme politique qu’à engendré la vidéo du pénis de l’ancien porte-parole du gouvernement, les partis politiques ont donné des instructions, à la fois claires et précises, à tous leurs élus, hommes ou femmes. “Si l’un de nos élus a envie de tirer un coup : qu’il ou elle se branle, point barre. Hors de question de faire la une des journaux pour une question d’orgasme. Bon, notre candidat n’est pas bien classé dans les sondages, mais on ne veut pas prendre de risque. Il reste quand même plusieurs semaines avant les élections. On ne sait jamais ce qui peut arriver d’ici là. Avec les réseaux sociaux, ça peut partir en couille à tout moment. Mais attention, je ne dis pas que les candidates et candidats adverses ont le coup de selfie de leur appareil génital facile, mais on n’est plus sûr de rien. Le Griveaux plaçait quand même les mots valeurs et famille dans chacune de ses phrases, lors de ses meetings. J’ai jamais fait cocu ma femme, mais j’ai eu des remords rien qu’en écoutant les discours à Benjamin, lors de sa campagne. Je suis athée, mais je suis quand même allé me faire confesser après. J’ai dit au curé que je matais des films de cul en cachette. C’est un véritable cataclysme ce qu’il s’est passé avec le candidat qui a une tête de gendre idéal (Benjamin Griveaux, ndlr). Donc, j’ai ordonné à tous les élus, mecs et nanas, de se branler s’ils ont envie d’aller faire une partie de jambes en l’air avec quelqu’un d’autre que leur conjoint. La politique fait tourner la tête. Avec le succès, la médiatisation, les flashs des appareils photos, les interviews, les élus sont vite excités. C’est comme les stars de cinéma ou de la chanson. Les fans, hommes ou femmes, veulent tous coucher avec toi. Donc, forcément, la tentation est grande. Les gens qui critiquent Griveaux, j’aurais bien voulu les voir à sa place. C’est pas une vidéo qu’ils auraient envoyé, c’est tout l’album photos”, explique le chef d’un grand parti français.

“Il en a dans le pantalon, le Benjamin”

Les parisiennes et les parisiens sont partagés par le scandale, et les suites de l’affaire de la “Sextape à Benji”, comme l’appelle avec malice le site de découverte anatomique Jacquie et Michel. “Il en a dans le pantalon, le Benjamin”, reconnaît un habitant du 7ème arrondissement. “Il aurait être dû être plus discret”, conseille un parisien, avant d’aller voir sa maîtresse dans un petit hôtel discret. Une parisienne renchérit, “Quel mec, ce Griveaux ! Rien qu’imagine : tu es en campagne et tu as encore la force pour bander ? C’est pas mon connard de mari qui pourrait le faire. Je lui demande de sortir les poubelles et il revient épuisé. Il va directement se coucher en reportant notre câlin au lendemain.

Tous les partis politiques ont offert des abonnements Premium de sites pour adultes à leurs élus pour satisfaire leurs besoins sexuels, pressants ou non.

 

Crédit-photo : pxhere, cc0.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!