Lavage des mains – Coronavirus : se lécher les doigts peut-il remplacer le gel hydroalcoolique ?

En plus de porter le vital masque de protection, d’autres précautions sont obligatoires si l’on ne veut pas finir sous respirateur. Parmi ces gestes dits barrières, le lavage des mains est primordial. Mais une question taraude les citoyens : se lécher les doigts, comme les chats, est-il efficace pour détruire le Coronavirus ?. Un expert répond à cette épineuse question sanitaire.

Le ministère des Solidarités et de la Santé, comme les virologues, sont unanimes : il ne faut pas relâcher la vigilance face à l’apocalyptique Coronavirus. Malgré une baisse de la fréquentation dans les salles de réanimation des hôpitaux, le risque de contamination est malheureusement toujours présent. “En France, à l’heure où je vous parle, il y a entre 400 et 500 clusters. Mais bon, les chiffres, ça ne fait plus peur aux gens quand vient l’été, avec ses sorties festives entre amis et ses apéros familiaux, se désole un délégué médical du ministère. Si je réfléchissais comme un psychiatre, je dirais que l’inconscience des gens qui refusent de porter un masque de protection dehors tient d’avantage du suicide collectif ou de la tuerie de masse. Je n’exagère pas.”

“Je préfère prendre mes précautions…”

Plus que l’oubli ou le je-m’en-foutisme relatif au non-port du masque de protection, c’est une autre mauvaise habitude qui sème la désolation dans les esprits altruistes des chercheurs et fonctionnaires en charge de la sensibilisation aux gestes “barrière”. A l’instar des félidés, de plus en plus de citoyens se lèchent les mains pour éradiquer le terrible Coronavirus. “Moi, c’est soit je bouffe, soit je m’achète du gel hydroalcoolique. La question, elle est vite répondue comme dirait le gars qui vend des pyramides de Ponzi sur Youtube. A la maison, je me lave les mains avec du savon, mais dehors : il faut un budget pour, analyse un quarantenaire, tout en se léchant goulûment les doigts après m’avoir serré la main. Ne le prends pas mal, le reporter de lepigramme.fr, si je me lotionne mes mains avec ma salive, mais je préfère prendre mes précautions. Ce foutu Coronavirus : il ne rigole pas.”

Publicité
Booking.com

“Con comme un Bac+4”

Virologues et cadres du ministère de la Santé sont hors d’eux face à cet auto-nettoyage salivaire qui dépasse l’entendement médical. “Se lécher les mains ne remplacera jamais le gel hydroalcoolique, ni le bon vieux savon !, prévient un éminent chercheur, tout en se rongeant frénétiquement les ongles. Il faudrait être con comme un Bac+4 pour s’imaginer qu’un virus disparaîtra avec cette méthode de léchouille des doigts qui va à l’encontre de la virologie, avec tout le respect que j’ai pour les personnes qui n’ont pas un doctorat en sciences. Non, pour éliminer les germes, il faut du savon ou du gel hydroalcoolique, point barre. Le lavage doit durer 30 secondes, minimum. Pour les enfants, la technique est de leur demander de chanter la Marseillaise ou deux fois ‘Joyeux anniversaire’ pendant qu’ils se nettoient les mains”, conseille un éminent virologue.

“Le virus est toujours là. Ils le disent dans les spots TV 1.000 fois par jour, en plus. Se lécher les doigts ne fera qu’empirer les choses : il ne faut pas le faire ! Ça ne remplacera jamais le gel. Un moyen mnémotechnique est de penser à la sodomie. Le gel lubrifiant est bien plus efficace que la salive. Le sexe : il n’y a pas mieux comme procédé d’association mentale pour aider le cerveau à retenir des informations. Un conseil que je peux donner, c’est de se laver les mains avec du savon ou du gel hydroalcoolique. J’ai assez de boulot comme ça”, ajoute un urgentiste tout en intubant un patient.

 

Covid-19 : comment se laver les mains ?


Source : Protégez-vous – Youtube.

 

Crédit-photo : pxhere, cc0.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!