JO Paris 2024 : les gangs de la Seine-Saint-Denis ont donné leur aval pour la construction du village olympique.

Inauguré en grande pompe, le chantier pour la construction du village olympique, situé entre Saint-Ouen et Saint-Denis, en périphérie de Paris, a enfin pu débuter. La puissante association à but lucratif de gangs de la Seine-Saint-Denis ont donné leur consentement au démarrage des travaux.

La ville lumière, sauf dans la ténébreuse Colline du crack, aura bien ses Jeux olympiques. Le soulagement est total de la part du gouvernement, de la Mairie de Paris, de l’Office de tourisme, du Comité international olympique, du Comité français en charge de l’organisation, des athlètes, des spectateurs, des téléspectateurs et des commerçants. “Oui, nous, les commerçants, sommes fiers et forts enthousiastes, mais à condition que les prolos énervés (Gilets jaunes, ndlr) la mettent en veilleuse en 2024. A première vue, c’est mal barré, mais bon, je garde espoir”, suppute le propriétaire d’une boutique située sur les Champs-Elysées, tout en faisant le signe de croix.

“Gros connard !”

“Eh, lepigramme.fr de mes deux ! Il faut dire Jeux olympiques et paralympiques. Je ne peux pas me lever pour te foutre un coup de boule, mais je peux t’écraser avec mon fauteuil roulant. C’est un modèle électrique et la batterie pèse 120 kilos, je te précise, c’est très important pour la suite de mon message. Comme je lui ai ajouté un boîtier additionnel pour le booster, il peut atteindre les 250 km/h fastoches. Poids plus vitesse, je te laisse imaginer les dégâts. Donc s’il te plaît, n’oublie plus le terme paralympique quand tu parles des JO, gros connard !“, me demande André, un sympathique fan de sport.

Publicité
Booking.com

“Une ville aussi prestigieuse et onéreuse que Paris mérite d’avoir ses jeux et enfin, c’est officiel !“, hurle de joie un représentant de la mairie.

Alors que toutes les autorisations et autres agréments avaient été donnés, il aura fallu attendre des mois pour obtenir l’aval des informels gangs de la Seine-Saint-Denis. Lors d’une conférence de presse dans un prestigieux palace parisien, le porte-parole de l’association professionnelle de malfaiteurs, tout juste sorti du “zonzon” comme il l’a révélé, non sans un brin de fierté, a indiqué que les travaux pouvaient commencer “dans l’enthousiasme, la joie et la sérénité”.

«Citius, Altius, Fortius»

“Les PDG des gangs aiment le sport en général, avec une légère préférence pour les sports de combat dans un octogone ou sur un ring, ainsi que le football. Les chefs de gangs partagent les nobles valeurs du sport, à savoir donner son maximum pour remporter la victoire sur l’adversaire. Nous aussi, dans le trafic de drogues, notre devise c’est « Citius, Altius, Fortius » (plus vite, plus haut, plus fort, ndlr). Sauf que dans notre domaine professionnel, c’est courir plus vite que la BAC (Brigade anti-criminalité, ndlr), c’est plus haut les bénéfices et plus fort que le gang qui essaie de te chourer ton territoire. Aussi, notre regroupement professionnel autorise l’organisation des Jeux olympiques qui se dérouleront à Paris en 2024, confie le représentant de l’invulnérable syndicat des gangs de la Seine-Saint-Denis. Avant que je lui demande de dire Jeux olympiques et paralympiques, pour m’éviter tout problème avec André, le fan de sport”.

“Produits du terroir à usage récréatif”

“La réponse des infatigables grossistes, semi-grossistes et détaillants a été décidée dès l’annonce, en septembre 2017, de la ville hôte pour les jeux 2024. Les gangs veulent les Jeux olympiques à Paname. Tout d’abord par amour du sport, mais également pour les incalculables gains prévus grâce à la vente de produits artisanaux à base de plants de cannabis. Le budget total de ces JO est quand même de 6,8 milliards d’euros. Tu mises pas autant si tu n’es pas sûr de gagner 100 fois plus derrière. Et ce n’est que le budget prévisionnel. Ça peut doubler, voire tripler. Je sais de quoi je parle. Quand je fais un go fast, je dépasse toujours le budget initial. Entre les accélérations sur l’autoroute qui augmentent la consommation et le moteur à remplacer après, c’est rare quand je reste dans les clous, financièrement parlant. Donc, pour en revenir à nos chichons (moutons, ndlr), notre réponse a été tardive, car nous n’avions vraiment pas de temps à consacrer à l’organisation de cette conférence de presse. Entre nos livraisons, la gestion de nos stocks et la vente de nos illégaux produits du terroir à usage récréatif ou thérapeutique sans ordonnance obligatoire, nous sommes débordés. Ajouté à cela les inaugurations de nos points de vente un peu partout à travers la capitale et sa banlieue, il nous est très difficile de trouver du temps libre. Il faut savoir que le marché des drogues douces illégales est en constante expansion. Je précise que je parle des drogues illégales, comme le haschich ou l’herbe. Je ne parle pas des antidépresseurs et des calmants vendus en pharmacie. Je me suis juré de ne jamais vendre ces foutues drogues. Normalement, je n’évoque jamais en public les produits vendus par la puissante et terrifiante industrie pharmaceutique. Je ne veux pas finir dans la Seine avec les pieds dans le béton”, confie un inusable chef de gang de la Seine-Saint-Denis.

“Discuter autour d’une tasse de thé matcha”

Du côté du comité d’organisation, de la mairie et du gouvernement, c’est le silence radio. “Un conseil, lepigramme.fr. Ne leur parlez pas des gangs. C’est pas trop le moment de les faire ch*** avec vos questions. Ils ont énormément d’emmerdes en ce moment à Paris. Entre les grèves et les manifestations hebdomadaires, le gouvernement et la mairie n’ont pas trop le cœur à discuter autour d’une tasse de thé matcha. Si vous y ajoutez le sujet de la reconquête républicaine, vous allez finir comme Snowden. Je pense que c’est trop tôt, à mon avis. Mieux vaut revenir”, me conseille un ouvrier du chantier.

Les Jeux olympiques et PARALYMPIQUES Paris 2024 se dérouleront du 26 juillet au 11 août.

 

 

Crédit-photo : pxhere, cc0.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lepigramme.fr