Annulations en série : le Coronavirus plus fort que la FIFA, l’UEFA, le CIO, Wall Street, les religions et le Parti Communiste Chinois réunis.

L’annonce fait l’effet d’un séisme. Le désormais tristement célèbre Coronavirus est plus puissant que toutes les organisations et instances, des plus altruistes aux plus redoutables, de la planète. Explications.

Publié le 28.02.2020 à 17h55. Mis à jour à 18h15.

 

En plus de remplir les surchargés hôpitaux, le médiatique et funestement cruel Coronavirus provoque une onde de choc dans les secteurs économiques, culturels et sportifs. Marchés en chute libre et événements annulés, ou pire, se déroulant à huis clos, sont les effets inattendus du virus issu probablement d’une recette ratée de chauve-souris. “On leur avait dit à la télé, contrôlée par notre éminent et rigide parti, que la chauve-souris est plus ardue à réaliser, et encore plus dangereuse à bouffer, que le fugu. Vous savez ? Le poisson de ces enfoirés de japonais“, explique un commis de MasterChef China, émission célèbre qui met sur le devant de la scène culinaire des plats 100% anti-capitalistes.

Publicité
Booking.com

“Même les subprimes n’y étaient pas arrivés”

En plus de faire tousser l’économie chinoise, et intrinsèquement l’économie mondiale, le désormais tristement célèbre Coronavirus paralysie les domaines de la culture, du sport et même des croyances, chose inédite dans la séculaire histoire du polythéisme et du monothéisme. “A ce stade, ce viral Coronavirus ne fait pas que faire tousser les économies chinoise et mondiale, il les fait recracher leurs boyaux, économiquement parlant. Même les subprimes(actifs toxiques, ndlr) n’y étaient pas arrivés”, anatomise un analyste financier.

Satané virus !

Les participants d’activités culturelles ou cérébrales sont inconsolables. De nombreux festivals, carnavals, rencontres sportives ou religieuses sont tout bonnement annulés pour éviter toute propagation du virus. “Punaise de lit ! Un an que j’ai mis pour réaliser un char géant pour le carnaval de ma ville. Carnaval qui vient d’être annulé, tout ça à cause d’une petite bestiole de virus. En plus du temps que j’y ai passé, ça m’a aussi coûté mon mariage ! Normal ! Après le boulot, je m’enfermais dans mon garage pour fabriquer le char. Je dormais 3 heures par nuit, grand maximum. Moins de sommeil, donc moins d’énergie, subséquemment moins de vigueur sexuelle, CQFD. C’est scientifique. C’est que ça fatigue de construire un char de carnaval de 6 mètres de hauteur. Résultat, je ne voyais plus ma femme et mes gosses. A la fin, mes enfants m’appelaient monsieur, tellement ils ne me voyaient plus. Pourtant, pour compenser l’absence de relations corporelles conjugales, je lui avais offert un kit de vibromasseurs à mon ex-femme, et un abonnement Premium à des sites internet et des chaînes TV pour adultes. Mais je pense que ce qui a le plus énervé, ma gonzesse, c’est que j’ai vidé notre compte en banque commun et vendu ses bijoux pour acheter les pièces et les accessoires du char. C’est que ça coûte bonbon pour avoir le prix de meilleur char de carnaval de ma ville ! Satané virus !“, explique un carnavalier athée.

“Jouer à 10 en défense”

“Ce Coronavirus a quand même eu la peau de matchs de football, c’est historique. C’est un véritable exploit. A part les religions, aucune organisation n’est aussi puissante que la FIFA, et encore, ça reste à voir, des fois, sans vouloir blasphémer. Il faut dire que ce n’est pas trop le moment pour faire du blasphème. C’est jamais le moment, en fait. Difficile d’avoir un dialogue avec ceux qui t’accuses de blasphème. Ils t’écoutent 2 secondes, pour la forme, histoire de dire qu’ils ont cherché à dialoguer avec toi et vlan ! Ils te frappent, tout juste après, car tu les as soit disant heurtés. Le mec heurté, c’est celui qui se prend une torgnole dans la tronche, logiquement, non ? Tu viens avec ton bloc-note pour discuter, écrire et argumenter avec eux, et comme réponse, tu te reçois ton bloc-note dans la tronche. Bravo le dialogue apaisé ! Pour en revenir à la FIFA, et pour employer un langage imagé afin d’expliquer sa puissance redoutable : même Wall Street baisse son froc devant les instances qui réglementent les finances du plus célèbre et rentable sport de la planète. Même les gouvernements les moins libéraux n’y sont pas arrivés, c’est dire. Pousser la FIFA à jouer à 10 derrière, il faut vraiment être redoutable pour y arriver ! Même contre l’Ajax, le Barça, le Real ou le Bayern, tu ne mets 10 défenseurs dans ton équipe pour les affronter”, analyse un économiste.

“Pour les réservations au pèlerinage du Mont Saint-Dylan, il faut revenir l’année prochaine. Le diable a encore fait des siennes en nous envoyant un virus diabolique. On ne peut vraiment plus faire confiance à personne”, se désole un organisateur.

 

 

Crédit-photo : pxhere, cc0.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!