Coronavirus – UK : les emblématiques hurlements des parlementaires britanniques “interdits jusqu’à nouvel ordre” pour éviter les projections de postillons.

Le légendaire Palais de Westminster connaîtra un chambardement historique. Une révolution depuis l’autorisation accordée aux roux d’être élus en tant que parlementaires britanniques, le 1er janvier 1973, lors de l’entrée du Royaume-Uni dans la CEE, la Communauté économique européenne.

Avec l’angoissant et dangereux Coronavirus, les institutions doivent adopter des gestes barrières pour éviter toute propagation du médiatique virus. En plus de tousser dans leurs coudes, de se passer du gel hydroalcoolique et de porter un masque de protection, les parlementaires de la chambre des Communes devront “parler, mais sans crier, comme à leur politique habitude”, chuchote un speaker de la noble institution. En cause : le risque de projection de postillons pouvant contenir du Coronavirus.

“Une vile détestation des traditions”

“La couleur verte des sièges de la chambre des Communes apaise, certes, mais je ne sais pas si j’arriverai à me retenir de hurler contre ces satanés bolcheviks (travaillistes, ndlr), prévient un parlementaire conservateur. Si cela ne tenait qu’à eux, ils nous enlèveraient notre ancestral et légitime droit de cuissage que nous avons sur nos vassaux et nos cerfs. Ils ont une vile détestation des traditions : il n’y a qu’à voir comment ils se vêtissent. Rares sont les travaillistes à porter des costumes en flanelle.”

Publicité
Booking.com

“Avoir les nerfs vestibulocochléaires solides”

Mais tous ne sont pas de cet avis. De nombreux parlementaires se réjouissent de cette pause auditive. “En 30 ans de bons et loyaux services, tout ce que j’ai gagné, c’est une surdité mixte. Mon ORL m’a dit que je n’entendrai plus jamais comme avant. Cependant, le fait que les enragés d’en face (conservateurs, ndlr) ne crieront pas un bon moment, ça ne fera pas de mal à mon appareil auditif, s’enthousiasme un parlementaire travailliste. Ils ont une éducation digne d’un professeur d’étiquette, mais quand ils gueulent, ils gueulent, et pour de vrai. Ils ne font pas semblant, les nobles. Mais attention, ils sont très sympas et blagueurs, mais en dehors des heures de travail. On se retrouve autour d’une bonne Guinness après les séances, dans le pub du parlement et on s’amuse comme des irlandais. On fait des concours de pets. On se marre bien avec eux. Mais lors des séances au parlement, il faut avoir les nerfs vestibulocochléaires solides. Ils vocifèrent tellement fort que leurs masques de protection se déchirent.”

“Si feu Luciano Pavarotti avait été élu…”

Selon l’un des nombreux gériatres de la chambre des Lords, l’intensité des sons émis par les voix des parlementaires britanniques passera “de 210 décibels à 90, au mieux”. “Les Lords sont bien moins bruyants que les autres énervés de la chambre des Communes, que ce soient les prolétaires (travaillistes, ndlr) ou les riches propriétaires terriens (conservateurs, ndlr). Les aristocrates (Lords, ndlr) ne hurlent que sur le personnel du parlement quand c’est l’heure de leur apporter leur thé. C’est une tradition de la noblesse, depuis toujours. Les syndicats ont essayé de changer cela, mais en vain. Conservateur vient du mot conserver, ce n’est pas par hasard. Même les nouveaux élus de la chambre des Lords parlent doucement. C’est depuis qu’un petit vieux a eu une crise cardiaque, quand un nouveau s’était mis à brailler pour demander je ne sais plus quelle annulation de loi. Passer de la chambre des Communes à la chambre des Lords, ça demande une forte diminution de la fréquence de la voix. Les ténors, on les met en quarantaine tout de suite après leur élection. Si feu Luciano Pavarotti avait été élu à la chambre des Lords, pas sûr qu’il soit autorisé à y parler. Il ne lui aurait même pas été autorisé de chuchoter”, analyse un spécialiste en gériatrie.

 

A quoi sert le speaker de la Chambre des communes (et pourquoi il crie autant).

Source : Le Monde – Youtube.

 

Crédit-photo : Couleur, Pixabay.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!