Culture – BD : “Astérix et le secret de la potion de Raoultix” sortira l’an prochain.

L’irréductible et vaillant gaulois blondinet, Astérix, accompagné de son fidèle et enveloppé acolyte Obélix, lui-même toujours suivi, et protégé, par son ami canin Idéfix, partiront vers de nouvelles et palpitantes aventures l’an prochain.

La triste actualité du moment inspire la culture, en plus des chaînes d’information en continu, qui trouvent des titres plus tapageurs les uns que les autres. Aux côtés des milliers de romans s’inspirant du confinement dû au terrible Coronavirus, l’épidémie qui sévit sur toute la planète donne également des idées à la sous-estimée bande dessinée. “Le reporter de lepigramme.fr, tu me rendras un très grand service en écrivant dans ton papelard que les auteurs doivent arrêter de m’envoyer des manuscrits comprenant le mot ‘Confinement’ dans leurs put**** de titres de leurs put**** de romans. Même avec Excel, LibreOffice et Google Docs réunis : je ne m’y retrouve plus. Je suis épuisé à en recevoir chaque jour des centaines et des centaines. Ma factrice aussi, elle est éreinté à force d’en apporter autant à mon bureau. En deux mois de confinement, elle s’est fait 3 lumbagos et 6 entorses des poignets. Je suis à deux doigts de délaisser la littérature pour les mangas”, menace un célèbre éditeur parisien.

Bigus Dataus Lancetus Caesar…

A l’instar des productions hollywoodiennes, chaque album des irréductibles et intrépides gaulois Astérix et Obélix est un événement quasi mondial. L’an prochain, les deux téméraires et réfractaires compagnons de castagne tenteront de protéger la potion du Dr Raoultix, face à l’énigmatique et coriace Bigus Dataus Lancetus Caesar. Ce dernier étant un ancien camarade de classe, jaloux et soupçonneux, de l’affable et altruiste druide Raoultix, selon d’anciens professeurs de la faculté des druides de Naoned, l’actuelle ville bretonne Nantes. “Nantes est sous domination de Lutèce, point barre de fer forgé ! Dois-je rappeler qui a gagné a Alésia ?, demande le vice-Consul de Lutetia. Il faudra nous passer sur le corps avant que Naoned rejoigne cette satanée Armorique qui a toujours voulu son indépendance. Ce sont ces maudits indépendantistes de Corsica qui leur ont donné l’idée, j’en suis certain”.

Publicité
Booking.com

“Toujours collé aux sandales de Raoultix”

“Lancetus n’aimait pas Raoultix depuis la maternelle, à l’école des druides à Ndakaarum (actuelle Dakar, ndlr). Il lui ajoutait tout le temps des molécules, en cachette, pour rendre ses potions inopérantes. Mais Raoultix n’a jamais abandonné. Les gens ne le savent pas, mais Raoultix est un opiniâtre. Il ne se laissait jamais faire, comme maintenant. Je ne te raconte pas les noms d’oiseaux qu’ils se lançaient. Ça a été pareil au primaire, au collège à Nicea, au lycée à Massilia et lors de leurs études supérieures. Lancetus faisaient les mêmes études que Raoultix, et ils étaient dans les mêmes établissements. Lancetus a toujours collé aux sandales de Raoultix. Il y en a qui disent que c’est un hasard, mais je ne pense pas, à mon humilem avae (humble avis, ndlr). Je ne comprends vraiment pas pourquoi un tel acharnement de sa part, à Bigus Dataus Lancetus Caesar. Raoultix est hyper sympa, en plus. On se marre bien avec lui. Pas conte, si tu n’as pas un raisonnement solide : il ne faut jamais l’énerver. C’est qu’il en a de la répartie, le Raoultix“, analyse un druide retraité.

“Kebab de sanglier”

Contacté, Bigus Dataus Lancetus Caesar n’a pas voulu accorder d’interview à lepigramme.fr. “Vous êtes le 10.000ème média à me demander une interview ! J’ai quand même le droit d’avoir la pax (paix, ndlr), nom d’un gaulois ! Pour résumer. Je n’ai rien à dire sur les sesterces des honoraires des druides qui ont travaillé sur notre étude, explique Bigus Dataus Lancetus Caesar. Les suspicions qu’il y a sur notre travail n’ont aucun sens. Bon, je vous laisse. Je dois réparer mon char. Le gros (Obélix, ndlr) qui voulait me voir s’est adossé dessus pendant qu’il m’attendait devant chez moi. Je l’ai entendu dire au petit teigneux (Astérix, ndlr) qu’il avait faim et qu’ils allaient au kebab de sanglier d’à-côté. Pendant qu’ils ne poireautent pas devant ma maison, je vais en profiter pour faire mes courses au Leclerum, à l’Auchanum ou au Carrefourum. Je n’ai envie de voir personne”.

“Par Cartedefidelitis !”

L’album “Astérix et le secret de la potion de Raoultix” sera disponible dans les librairies gallo-romaines dès l’an prochain. “Par Cartedefidelitis ! Nous aussi, nous avons des rayons culture !, fait savoir le gérant d’un hypermarché. Selon les recommandations de nos consultants marketing, les étals de bouquins se situent entre les rayons des sodas et de l’électro-ménager, en général. Dans vos prochains articles, merci de ne pas nous oublier !”.

 

Crédit-photo : pxhere, cc0.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!